Sélectionner une page

HISTOIRE DE MOJO : D’EASTWOOD A ALPHAND

Souvent les inventions qui bouleversent notre quotidien naissent du besoin d’un seul homme. Ski~Mojo ne fait pas exception. Vers la fin des années 90, un inventeur anglais du nom d’Owen Eastwood découvre le ski sur les pistes des 3 Vallées. Assez rapidement, les plaisirs de la glisse, du grand air et des paysages fabuleux deviennent une addiction. Mais comme tous les nouveaux skieurs d’un certain âge, Owen Eastwood fatigue rapidement et le plaisir fait trop vite place aux douleurs musculaires et courbatures. Pourquoi ne pas essayer d’améliorer ses performances, sa résistance, sa technique et donc son expérience au sport d’hiver ?

Les premiers dessins sortent rapidement et les prototypes se succèdent. Les séjours à la neige s’enchainent et les amis, tenus dans le secret, défilent au chalet. Sur les pistes, plus aucun d’entre eux ne peut suivre la cadence imposée par Owen, lui qui n’est pourtant pas un grand sportif. Personne ne comprend comment il arrive à tenir le coup et enchaîner les pistes toute la journée, jours après jours. Harcelé de questions, il finit par montrer son attirail et le fait essayer. Tous sont ébahis et demandent à Owen de leur en concevoir un. Devant toutes les réactions positives, Owen finit par penser qu’il pourrait aider de nombreux skieurs à améliorer leur expérience au ski. Un brevet est déposé et à la fin de l’hiver 2006, Il décide donc de lancer un petite série qui sera présentée au Manchester Ski Show à l’automne 2007.

Le succès fut immédiat en Angleterre. Surfant sur ce succès local, c’est lors de l’ISPO 2008 que le Ski~Mojo débute sa carrière internationale. Malgré le renommé “Innovation Award”, le fait de ne pas être issu du sérail et un aspect initial peu flatteur, furent un frein à son développement en dehors de la Grande Bretagne.

Les ingénieurs se remirent donc à la tâche en tenant compte des remarques des premiers utilisateurs. Ils améliorèrent grandement le système en le rendant plus léger, discret et facile à installer. Le nouveau modèle développé par Martin Hannaford, l’actuel directeur de la production, fut présenté à Owen Eastwood 4 jours avant son décès en 2010. Owen était heureux de savoir que le Ski~Mojo lui survivrait. N’oubliez donc pas de lever votre verre à la mémoire d’Owen Eastwood après une journée mémorable dans les montagnes.

En novembre 2014, la société JaKSports fut créée au coeur des Alpes du Nord par deux passionnés de ski dont l’objectif était de permettre aux amoureux de la glisse de prendre plus de plaisir et à ceux qui avaient déjà abandonné le ski de revenir sur les pistes avec confiance.

Pour faire découvrir cet équipement, ils allèrent à la rencontre des skieurs directement sur les pistes. Dès la première saison, 90% des essais furent transformés en achat. Rarement la formule « l’essayer c’est l’adopter » n’aura été aussi pertinente.

Présenté à des kinésithérapeutes, des médecins du sports et des chirurgiens orthopédistes initialement assez sceptiques quant à l’efficacité pour leurs patients, tous reconnurent, après l’avoir essayé, qu’il soulageait les genoux de manière beaucoup plus efficace que tous les autres produits qu’ils avaient l’habitude de prescrire jusque-là.

Les skieurs ou anciens skieurs de haut niveau dont Luc Alphand, Pierre-Emmanuel Dalcin, et bien d’autres l’ont aussi testé. En snowboard, ce sont Pierre Vaultier et Ludovic Guillot-Diat qui ont souhaité l’essayer. De manière unanime, ils ont été bluffés et certains anciens champions en ont même fait l’acquisition.