EST-CE POSSIBLE DE RÉGLER MES PROBLÈMES DE GENOUX, DE DOS, DE HANCHES ?

Le Ski~Mojo est le premier exosquelette conçu pour la pratique du ski et du snowboard. Léger et confortable, entièrement ajustable à la morphologie de l’utilisateur, il agit comme une assistance mécanique pour les membres inférieurs du skieur. Il allège la pression sur les jambes de plus de 30%.

protection des articulations des membres inférieurs

DES DOULEURS RÉDUITES VOIRE ÉRADIQUÉES : la pression verticale sur l’articulation des genoux et des hanches est réduite de manière telle qu’il permet à la quasi-totalité (98 %) des personnes atteintes d’arthrose au stade IV de continuer ou reprendre la pratique du ski avec des douleurs fortement atténuées ou éradiquées. Tous les témoignages d’utilisateurs atteints de gonarthrose vont dans ce sens.

UNE APPARITION D’ACIDE LACTIQUE RETARDÉE : Le transfert de charge sur la chaussure diminue la montée de l’acide lactique dans les quadriceps permettant à tous les utilisateurs de prolonger le temps d’exercice, de se concentrer sur la technique et d’améliorer la sécurité en réduisant le risque d’erreurs dues à la fatigue.

Et pour vous ?

Rien ne vaut un essai du Ski~Mojo pour s’assurer de son efficacité. Une fois bien régler, celui-ci se fait oublier. Seules différences : vous skiez avec beaucoup plus d’intensité et, si vous aviez des douleurs musculaires ou articulaires, celles-ci disparaissent ou sont fortement diminuées. Ainsi, le Ski~Mojo est de plus en plus recommandé dans les cas suivants :

  • Gonarthrose (y compris stade IV) ;
  • Problèmes articulaires : (cartilage, ménisques, ligaments, tendons, rotules) ;
  • Syndromes fémoro-patellaires ;
  • Osgood Schlatter ;
  • Lombalgies ;
  • Faiblesses musculaires ;
  • Courbatures ;
  • etc …

Le Ski~Mojo permet aussi de skier plus longtemps avant la pose d’une prothèse, et, lorsque celle-ci est déjà installée, le Ski~Mojo devrait pouvoir prolonger sa durée de vie.

Notez que le Ski~Mojo ne vous fera pas skier plus vite. Par contre, en faisant moins de pauses, en étant plus précis sur votre ski, vous pourrez suivre plus facilement d’autres skieurs.

L'AVIS DES PROFESSIONNELS DE SANTé

« Très rapidement, dès que l’on a apprivoisé le Ski~Mojo, on sent un soutien au niveau de la chaîne musculaire antérieure. Le quadriceps
force moins. Les genoux sont moins en contrainte et on a l’impression de peser 20 kg de moins. Sur les syndromes fémoro-patellaires et les
problèmes rotuliens, ce dispositif a un grand intérêt. Idem sans doute sur
les arthroses un peu plus avancées. J’y vois aussi un intérêt en phase de
convalescence notamment après la pose d’une prothèse du genou où cet appareil peut être utile pour aider à  récupérer du quadriceps et de la tonicité musculaire mais aussi pour réduire l’usure de la prothèse et limiter les risques de descellement. »

Dr. Patrice MANOPOULOS
Chirurgien Orthopédiste – Gap

« Dans le cadre d’une étude menée dans notre laboratoire de biomécanique, nous avons découvert que le Ski~Mojo permet aux quadriceps de fonctionner à 70 % de leur activité de référence tout en sollicitant davantage les ischiojambiers. Or ces muscles, trop souvent négligés dans la préparation physique des skieurs, contribuent pourtant à la prévention des entorses des genoux. Ce dispositif permet également d’augmenter la durée de l’exercice et donc de muscler de manière plus douce et progressive les jambes des utilisateurs. Nous sommes ici face à une véritable révolution en matière de sécurité des membres inférieurs dans la pratique du ski. ».

Eric DE GUNSCH
Kinésithérapeute Chargé de cours Biomécanique – Bruxelles

« Après une journée d’essai, je l’ai adopté pour mon usage personnel. Mes douleurs habituelles dues à l’arthrose, favorisées par un léger surpoids, ont disparu malgré une journée de ski plus intense et plus longue que d’habitude. C’est un énorme progrès technique

Janusz STELMASZYK-Chirurgien Orthopédiste

« Ce n’est pas un gadget. Ça soulage réellement les quadriceps et les genoux sans que l’on s’en rende compte. Et on apprécie de pouvoir l’activer ou le désactiver à sa guise, même si son apport incroyable nous incite à l’utiliser à chaque descente.»

Pierre-Emmanuel DALCIN – 2 podiums dont une victoire en Coupe du Monde

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu