FAQ

CONSEILS ET FOIRE AUX QUESTIONS

Découvrez ici toutes les réponses à vos questions ainsi que de nombreux conseils !

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?

En savoir plus sur le Ski~Mojo, premier exosquelette grand public… pour les glisses alpines. Technologie d’abord imaginée pour les besoins militaires, médicaux ou industriels, les

Lire la suite

En utilisant les réglages recommandés, le Ski~Mojo va réduire la pression sur vos genoux de l’ordre de 33%. Ceci vous permettra d’éliminer totalement ou de manière très importante les douleurs auxquelles vous êtes habitué. De plus, en vous aidant à mettre davantage de pression sur vos skis, vous aurez un meilleur contrôle de vos trajectoires et réduirez le risque de blessures ultérieures.

Le Ski~Mojo agit aussi comme un amortisseur et absorbe les chocs et vibrations de la piste. Dès lors, vos articulations étant moins sollicitées, l’inflammation en sera réduite voire complètement absente.

Absolument. La pratique du ski soumet l’ensemble du corps à des vibrations. Le Ski~Mojo, dans son rôle d’amortisseur mais également en rétablissant la position idéale pour le ski, réduit ces vibrations et le stress qu’elles font subir au dos et aux hanches.

Notre boutique en ligne est à votre disposition. Vous pouvez y accéder en cliquant sur le lien en haut de la page. 

Vous pouvez aussi vous rendre auprès d’un de nos magasins partenaires dont vous trouverez les coordonnées sur la page Revendeurs. Tous les revendeurs Ski~Mojo ont été spécifiquement formés pour régler le Ski~Mojo à votre morphologie.

Le Ski-Mojo vous aidera à retrouver une posture idéale grâce à l’effet propriocepteur du harnais. Il aura également un effet sur l’accroche des skis. L’impact du Ski-Mojo est ainsi ressenti comme positif par l’ensemble des skieurs, y compris par nos utilisateurs professionnels de la montagne (moniteurs, pisteurs). Seules les personnes ayant l’habitude de lever un ski pour tourner (technique dite du stem) auront sans doute une petite gêne durant la première demi-heure, le Ski-Mojo plaquant les skis au sol pour permettre une meilleure accroche. Enfin et surtout, la réduction de la fatigue permet se concentrer sur sa technique et donc de mieux skier, avec plus de sécurité, sur une durée plus longue.

En règle générale la douleur est la même (surtout pour votre amour propre). Mais on peut dire qu’en cas de chute latérale, le Ski~Mojo agit comme une protection et réduira souvent l’effet de l’impact. Ceci étant dit, si selon les circonstances, vous tombez sur la partie supérieure de la tige télescopique du haut, il peut causer un hématome de la même manière que si vous tombiez sur des clés que vous auriez mises dans la poche de votre pantalon. L’épaisseur du néoprène réduira cependant le choc et il est possible d’ajouter des couches de protection entre la tige et votre corps de manière à réduire le risque d’hématome.

Si vous êtes touché par un autre skieur par le côté, le Ski~Mojo prendra la majeure partie de l’impact à la place de vos jambes. Cet impact sera réparti sur la longueur du Ski~Mojo agissant alors comme une protection.

Nous n’avons eu aucun retour d’utilisateurs ayant subi un traumatisme (autre que contusions ou hématomes) dû au Ski~Mojo. En revanche, certaines personnes nous ont confirmé que le traumatisme aurait été bien plus grave sans le port de l’appareil.

Dans les 12 premiers mois qui suivent l’achat, la garantie est totale (sauf bris dû à une utilisation non adéquate du produit et usure normale du néoprène). Cependant, notre souhait le plus cher est de rencontrer des skieurs heureux de l’utilisation du Ski~Mojo et nous mettons un point d’honneur à aider tous nos clients qui rencontreraient un problème avec le Ski-Mojo en cas de défaut de fabrication au delà de cette période de garantie.

Tous les organes composant le Ski-Mojo sont démontables. Si l’une des pièces venait à casser, contactez-nous par mail ou par téléphone et nous trouverons une solution pour que cette dernière soit remplacée rapidement, soit sous garantie, soit par une proposition de remplacement de la pièce détériorée.

Le poids total du kit (y compris le sac à dos) est d’1,8kg. Mais à l’image de la batterie d’un vélo à assistance électrique qui vous permet d’aller plus vite, plus loin, le Ski-Mojo vous donne une sensation d’allègement en prenant en charge un tiers de votre propre poids. Vous skierez donc en vous sentant bien plus léger.

La réponse est NON.
En réalité, vous allez en créer puisque vous allez utiliser vos muscles moins intensivement sans doute mais plus longtemps certainement.
Lorsque l’activation musculaire est trop intense, les muscles produisent plus d’acide lactique qu’ils ne peuvent en supporter. C’est cet excès d’acide lactique qui produit cette sensation de brûlure musculaire, de raideur et de courbatures les jours suivants. La pratique du ski induit une suractivation des quadriceps et cette suractivation nous empêche d’enchaîner les virages et de prolonger notre journée sur les skis alors que le reste du corps pourrait supporter plus de travail.
L’utilisation du Ski~Mojo réduit l’activité musculaire des quadriceps de 30% ce qui retarde l’arrivée de cette sensation de brûlure. Dès lors, vous pourrez skier plus longtemps (exécuter davantage de courbes), enchaîner plus de pistes, activer davantage vos muscles, brûler plus de calories et améliorer votre forme physique. Par ailleurs, les cartilages et ligaments de vos genoux sont très sollicités en skiant. En agissant comme un absorbeur de chocs, et réduisant de plus de 30% la pression sur les genoux, le Ski~Mojo protège vos articulations.

L’installation initiale (avec réglage) ne prendra pas plus de quelques minutes.

Dans l’utilisation quotidienne du Ski~Mojo, sa mise en place ne prend qu’une minute supplémentaire lors de l’habillage. Il suffit de l’enfiler avant de mettre votre pantalon et vos chaussures. Il ne vous restera plus qu’à connecter le Ski~Mojo à vos chaussures.

Le seul outil nécessaire au réglage du Ski~Mojo est la clé BTR fournie. Elle n’est plus nécessaire par la suite, sauf en cas de modification des réglages.

Dégagez le néoprène au niveau de la rotule (articulation) du Ski-Mojo. Au dessus de cette rotule vous trouverez une bague avec un trou de chaque côté. Introduisez la clé BTR dans le trou de droite (le bouton d’activation est en haut) et faites tourner la bague vers la gauche pour augmenter la puissance ou vers la droite pour la diminuer. La puissance va dépendre de votre poids. Le tableau présent dans le Manuel d’Utilisation vous permettra de régler correctement la puissance du Ski~Mojo

Le Ski~Mojo devrait pouvoir se loger confortablement sous la plupart des pantalons autres que les tenues de compétition et fuseaux. Il deviendra alors invisible.

Le Ski~Mojo se connecte en effet sur la chaussure. Il existe deux types de connecteur.
Le premier est le connecteur temporaire qui vient se poser sur le haut de la coque de la chaussure et qui ne nécessite aucun autre outil que celui disponible dans le kit.
Le second est le connecteur définitif qui se visse sur la coque et qui peut nécessiter le perçage de cette dernière. Pour réaliser ce perçage, il faudra un foret de 4mm, la clé BTR fournie et une clé de 10 pour visser le connecteur.
L’installation de ce connecteur définitif (la plupart du temps réalisée par le vendeur) est recommandée. Avant son installation nous recommandons aussi de tester le Ski~Mojo avec le connecteur temporaire de manière à trouver la position idéale.

Oui. Grâce au connecteur temporaire, il est possible d’utiliser des chaussures de location sans aucun dommage sur ces chaussures.

Il suffit d’enlever les connecteurs des anciennes chaussures et de les replacer sur les chaussures neuves. Si vous avez mis du frein filet (loctite), utilisez un sèche-cheveux pour faire chauffer le métal du connecteur. La colle retournera à l’état liquide et le dévissage sera facilité.

Non, le Ski~Mojo convient à toutes les tailles et tous les gabarits. Les tiges télescopiques s’adaptent en fonction de la longueur des tibias et des fémurs. Le harnais et les néoprènes disposent de Velcro ajustables. Le seul choix à faire au moment de l’achat concerne la puissance du ressort. Il existe deux ressorts en fonction de votre poids. Silver pour les personnes de 55 à 87kg et Gold pour les personnes de 75 à 123kg.
Il existe aussi un ressort pour les personnes de moins de 55kg disponible sur notre boutique.

Si nécessaire, détachez la ceinture, déconnectez les tiges supérieures et descendez le harnais.
Une fois terminé, faites la procédure inverse pour remettre le Ski~Mojo.

Le bouton d’activation/désactivation se trouve à mi-cuisse sur chacune des jambes. Pour l’activer il suffit d’appuyer avec le pouce (ou l’index) vers le bas et d’ensuite tendre les jambes. Pour le désactiver, avec l’index, il faut remonter le même bouton vers le haut et tendre à nouveau les jambes.

Si vous avez des difficultés à tendre la jambe, vous pourrez avoir du mal à activer votre Ski~Mojo. Dans ce cas, après avoir poussé le bouton d’activation vers le bas, attrapez la tige du haut de votre Ski~Mojo et, en tendant la jambe autant que possible, tirez cette tige vers le haut. Vous devriez alors entendre le « clic » d’activation.

Surtout, ne tentez pas de pousser l’articulation du genou de votre Ski~Mojo vers l’arrière pour activer le système. Vous risqueriez d’endommager tout le mécanisme. 

Ceci n’est pas recommandé mais oui, c’est possible.
Cependant, il peut arriver que le système se désactive en cours de descente lorsque vous touchez malencontreusement le bouton d’activation. Il est aussi possible que le harnais, s’accorche sur le télésiège avec les conséquences que cela peut avoir lors du débarquement.
Vous ne pourrez pas couvrir vos chaussures avec votre pantalon.
Si de la neige entre dans le mécanisme et se compacte et/ou gèle il y a un fort risque d’endommager le système.

Oui. Si une orthèse ou une genouillère vous a été prescrite par votre médecin (en cas de laxité du genoux), il est essentiel de conserver cette orthèse. Le Ski-Mojo se posera par-dessus et réduira la pression sur les genoux, ce qui devrait soulager grandement la douleur et préserver les cartilages. Souvenez-vous que le cartilage s’use et que chacun dispose d’un “capital cartilage” qu’il convient de ne pas dilapider. Il est important de ne pas gaspiller notre capital santé.

Le Ski~Mojo peut être désactivé du bout des doigts. Il est recommandé de ne pas skier ou marcher avec un seul côté activé. Nous vous conseillons aussi de désactiver le Ski~Mojo avant d’enlever vos skis. Avec le Ski~Mojo désactivé, vous pouvez vous asseoir, conduire la voiture, prendre un télésiège normalement. Si vous oubliez de désactiver le système avant de monter sur le télésiège, il est possible que vous trouviez cela inconfortable. Il vous sera possible de désactiver le système une fois la barre de sécurité du télésiège baissée.le

OUI. Mais il vaut mieux désactiver le Ski-Mojo.

Oui. Nous vous conseillons de le désactiver avant de monter dans votre véhicule et de vous assurer que le néoprène soit suffisamment serré afin d’éviter qu’il ne descende.

Le Ski~Mojo a été développé à la fin des années 90 par un groupe de skieurs et ingénieurs britanniques. Owen Eastwood a eu cette idée de concevoir un outil qui lui permettrait de skier sans subir de douleurs musculaires après avoir skié pour la première fois alors qu’il était quinquagénaire. Lorsqu’il est rentré de ses vacances au ski, il a réuni un groupe d’ingénieurs / skieurs et leur a demandé de concevoir un équipement qui lui éviterait d’avoir mal aux cuisses. Après de nombreux prototypes, le Ski~Mojo fut lancé au Manchester Ski Show en 2007. Son succès a été immédiat en Grande-Bretagne et il a reçu différentes récompenses dont le prestigieux “Winter Hardwear Award” à l’ISPO, le plus important salon professionnel pour les fabricants d’articles de sport. Les retours d’expériences des clients ont été essentiels dans l’amélioration du produit et Martin Hannaford, l’actuel directeur, a complètement redessiné le Ski~Mojo pour le rendre encore plus efficace et plus facile à installer. Cette dernière version du produit a été approuvée par Owen Eastwood 4 jours avant son décès en 2010.

Owen était heureux de savoir que le Ski~Mojo lui survivrait et espérait que de nombreux skieurs lèvent un verre à la mémoire de “la personne qui a eu l’idée du Ski~Mojo”. Alors, quand vous aurez eu une belle journée sur les pistes ou en dehors grâce au Ski~Mojo n’oubliez pas de lever votre verre à la mémoire d’Owen.

Fermer le menu