Sélectionner une page

AMELIORE L'ENDURANCE

Multiplie par 4 votre temps de ski

En savoir +

REDUIT LES DOULEURS

Diminue de 40% la pression sur les genoux

En savoir +

PROTEGE LES GENOUX

Améliore le ratio quadriceps / ischio-jambiers

En savoir +

AUGMENTE LA SECURITE

Permet un meilleur contrôle des skis

En savoir +

PLAISIR   ENDURANCE   PUISSANCE   SECURITE

Si plus de 97% des personnes ayant essayé le Ski~Mojo déclarent avoir été « bluffés et enthousiasmés » c’est que ce nouvel équipement décuple les performances et le plaisir ressenti par la plupart des skieurs.

Le surcroît d’endurance et de puissance permet un ski 100% sport et plaisir tout au long de la journée, sans sensation de cuisses qui brûlent ou de courbatures intenses le soir.

Les douleurs aux genoux, au dos et aux hanches disparaissent, permettant ainsi à tous ceux qui pensaient abandonner le ski, ou qui l’avaient déjà abandonné, de repartir pour 20 ans de plus. Les amoureux de poudreuse profitent de journées encore plus sensationnelles, avec un maximum d’efficacité sur ses planches jusqu’au soir. Sur piste, les trajectoires deviennent encore plus précises grâce à un mordant accru des skis sur les neiges dures.

 

Même Luc Alphand et Pierre-Emmanuel Dalcin ont été bluffés.

Le Ski~Mojo s’installe sous le pantalon et devient invisible.

C’est l’arme secrète des amoureux de la glisse.

3 MINUTES POUR COMPRENDRE COMMENT IL FONCTIONNE

Le Ski~Mojo est un mécanisme basé sur un puissant ressort réglable prenant en charge 1/3 du poids du corps. En comprimant les ressorts dans la phase de flexion, il  restitue l’énergie et décuple la puissance musculaire lors de l’extension.

L’effet de suspension des ressorts diminue les chocs et réduit de 40% la pression sur les genoux. Il soulage aussi les hanches et le dos.

La flexion de genoux nécessite une dépense d’énergie supplémentaire imperceptible. Ce travail supplémentaire des ischios-jambiers estimé à 10%, combiné à une contraction des quadriceps réduite de 30%, protège les ligaments croisés.

La production d’acide lactique, rendant les muscles inefficaces, sera retardée et limitée. Les risques d’accidents liés à la fatigue ainsi que les courbatures sont ainsi réduits.

LA PRESSE EN PARLE

Nos partenaires

Share This